Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mais qui sont les signataires du «  vœu de Champagney » ?

 

            remontrances


« Les habitants et Communauté de Champagney … » ainsi commence l’article 29 du cahier  de doléances de Champagney, le texte fameux qui condamne la traite des Noirs. Mais quels sont ces habitants qui se cachent derrière ce terme de «  communauté »?

 

         La direction du quotidien de la société paysanne du XVIIIème siècle est assurée avec rigueur par la «  communauté des habitants » Cette institution fondamentale est d’une certaine manière l’ancêtre de notre conseil municipal, à la différence qu’aujourd’hui 23 élus représentent quelque 3500 habitants alors qu’en 1789, 40 habitants, non élus, décident pour environ 2000 villageois.

         La communauté des habitants est très structurée dans les villages et bourgs de l’Est. Il s’agit d’une communauté d’exploitants et de résidents. L’accès se fait en payant un droit d’entrée. La communauté s’administre elle-même sous le contrôle du seigneur. Le symbole le plus visible en est l’assemblée des habitants qui organise la vie du groupe et qui apporte un élément de démocratie au système. A l’assemblée sont réunis les chefs de famille qui s’y expriment librement.

         L’assemblée des habitants édicte des règlements pour que l’exploitation en partie commune du terroir puisse se faire sans heurts : on comprendra aisément qu’il fût au moins nécessaire de régler par exemple, le pâturage des bestiaux afin qu’ils n’aillent pas ravager les blés. Elle élabore les règlements de police rurale, nomme des forestiers, des messiers (chargés de surveiller les cultures avant les moissons), des gardes et le maître d’école. Elle se donne encore la tâche de maintenir les droits et servitudes de la collectivité : respect des règles culturales (assolement) et des contraintes d’usage des communaux. Parfois, l’assemblée participe à la justice, mais cette dernière reste toujours subordonnée à celle du seigneur.

         En résumé, le caractère sélectif par l’argent de la constitution de la Communauté d’habitants est un peu atténué par le rôle de l’assemblée constituée des chefs de famille.

La quarantaine de noms qui se trouvent sur la dernière page de notre cahier de doléances – les « signataires du vœu »- ne représente que ceux que le système a autorisés à signer. N’oublions pas les « spectateurs » extérieurs à la communauté et les exclus du système décrit ici : mineurs, charbonniers, manouvriers et aussi les femmes qui pouvaient être présents et attentifs ce 19 mars 1789.


En guise d'illustration le film "1788" de Maurice Failevic :

http://www.ina.fr/economie-et-societe/justice-et-faits-divers/video/CPB78050066/1788.fr.html

http://www.dailymotion.com/video/xctvj0_1788_shortfilms

128-2854 IMG

Tag(s) : #Histoire locale